Grégoire est prêt pour son 4e camp d’entrainement

3 Septembre 2016

Jean-Simon Marchand

Jérémy Grégoire, choix de 6e ronde lors du repêchage de 2013, évolue présentement pour les Ice Caps de St-John, club école du Canadien de Montréal.

Une 1e saison d’adaptation avec les Ice Caps

C’était une 1e saison d’adaptation pour Jérémy Grégoire avec les Ice Caps, puisqu’il venait tout juste de terminer ses années juniors avec le Drakkar à Baie-Comeau. « Je pense que ça bien été, c’était une saison d’adaptation. C’est sûr que les gars sont plus gros, sont plus forts, l’exécution est plus rapide, c’est un niveau professionnel, mais j’ai vraiment apprécié et ça c’est bien terminé, j’ai vraiment hâte de recommencer ma 2e saison. »  Le niveau de jeu était complètement différent, mais pour une 1e année, en 62 parties, il s’est permis d’amasser un total de 6 buts et 5 passes pour un total de 11 points. Mais ce n’est pas tout, c’était un changement de vie particulier. Jérémy se voit maintenant comme un « Vrai athlète professionnel ». « C’est surtout le fait de ne plus aller à l’école, c’est un niveau de vie qui change. Tu passes plus de temps à l’aréna, tu prends soin de ton corps, c’est vraiment la différence. Tu as un emploi, tu n’es plus un étudiant- athlète et tu es vraiment un athlète professionnel. »

Grégoire, un joueur polyvalent

Jérémy compte apporter nul autre que de la polyvalence, du caractère, ainsi que du leadership. N’ayant pas une fiche de haut de classement, Jérémy reste un joueur qui peut extrêmement apporter à une équipe. Comme plusieurs s’en souviennent, ce dernier a du jeter les gants l’an dernier lors du match préparatoire contre les Blackhawks, lorsque Beaulieu s’est fait frapper. « En fait, j’ai toujours été un joueur polyvalent, je suis capable d’amener plusieurs choses dans ma game. Étant donné qu’il a fallu que je jette les gants contre Chicago parce que certains s’étaient fait frapper, mais c’est quelque chose que je n’ai pas peur de réaliser et si ça se représente encore je vais le faire, mais ce n’est pas moi qui veut jouer avec un style robuste, je vais jouer  de la manière dont  je suis capable. »

Grégoire nous parle un peu de Laval

Comme appris dernièrement, le Canadien de Montréal déménagera son club école à Laval. Ce sera très spécial comme déménagement pour l’organisation du tricolore. « J’ai vu l’aréna de l’extérieur et ça  vraiment l’air d’un bel aréna. C’est certain que pour les gens de Laval, être plus proche au Québec, je crois que ça va donner un avantage, surtout qu’on est le club école du canadien !»  De plus, étant natif de Sherbrooke, le déménagement est sans plus un avantage pour le sherbrookois. « Que ce soit Montréal ou Laval, c’est sur que c’est proche de chez moi, mais en même temps que ce soit n’importe où je suis là pour jouer au hockey » A répliqué Jérémy en entrevue.

Pour conclure, Jérémy nous a laissés sur cette phrase : « En fait c’est de toujours travailler fort et de croire en soit. Je suis rendu à un niveau où il y a extrêmement de joueurs qui veulent percer… On est proche, mais en même temps on est vraiment loin… C’est les détails qui font la différence et de toujours s’amuser en faisant ce qu’on aime. Quand qu’on est poussé par la passion on est capable de travailler plus fort et c’est là qu’on se démarque  des autres.» De plus, Jérémy Grégoire participera au camp des recrues qui aura lieu le 15 septembre prochain à Brossard.

Crédit photo : @Ice Caps St-John

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s