La solution offensive des Canadiens de Montréal

LAVAL

Comme vous le savez bien, la formation de Michel Therrien n’est pas très bien représentée au niveau de l’offensive. En effet, si nous enlevons le fameux trio offensif composé du capitaine, Max Pacioretty, la jeune étoile montante, Alex Galchenyuk et son compatriote, Alexander Radulov, il y a un manque flagrant de talent naturel. Plusieurs experts se demandent qui serait la meilleure option pour compléter la deuxième unité de Brendan Gallagher et de Tomas Plekanec, lorsque la formation au grand complet sera à l’œuvre. Si vous ne l’aviez pas déjà remarqué, dans cet article, il sera question de ce fameux joueur qui évoluera sur le deuxième trio avenant un alignement en santé et j’ai nommé Artturi Lehkonen. L’ancien choix de deuxième tour de l’équipe lors du repêchage a tout ce qu’il faut pour évoluer dans ce rôle de prédilection et ce pour de nombreuses années à venir.

Une période d’adaptation

Ayant évolué avec le Frolunda HC depuis les deux dernières saisons, c’est un jeune joueur remplie de volonté qui s’est présenté au camp d’entraînement des Canadiens de Montréal cette saison. Après avoir réussi de façon convaincante à percer l’alignement de la plus grande équipe de hockey de l’histoire, le Finlandais a pris quelques temps avant de vraiment être à l’aise sur la patinoire et ainsi faire valoir son grand talent aux fans de la Sainte-Flanelle. Excellent dans les deux sens de la patinoire, ce ne fût pas long avant que son entraîneur tombe en amour avec son style de jeu et remarqua qu’il était bien plus qu’un simple jeune de l’organisation, mais qu’il pouvait amener un vent de fraîcheur à sa formation. Depuis une dizaine de matchs, nous sommes en mesure d’apercevoir le vrai Artturi qui se donne soir après soir pour rendre le meilleur rendement possible à son équipe et on peut remarquer une belle constance dans son jeu offensif, ce que l’on ne voyait malheureusement pas en début de saison. Par contre, il ne faut pas oublier qu’il n’a que 21 ans et que ce début de saison plus maigre au niveau des points est totalement acceptable pour son âge.

L’éclosion vers le top 6

Les récentes performances du numéro 62 me permettent de me questionner à savoir s’il pourrait représenter la solution au sein du deuxième trio ou bien que le directeur général de l’équipe, Marc Bergevin, devra bouger pour palier à la situation. Selon moi, la première option est la bonne et c’est avec un Lehkonen, fort de ses six buts en 22 rencontres, que le club va pouvoir avancer vers une meilleure position en vue des séries éliminatoires de fin de saison. Je ne veux pas trop me projeter à savoir combien de points le jeune fera par saison en moyenne, mais j’ai bien l’impression qu’il pourra mettre sous sa cravate un minimum de 20 buts par saison lors des années à venir, ce qui est loin d’être mauvais.

En conclusion, le Finlandais a tout ce qu’il faut pour réussir dans le Ligue Nationale de hockey, non seulement sur une courte période, mais également à long terme. Il représente déjà, à un si jeune âge, un morceau important du casse-tête de l’organisation du bleu blanc rouge, afin de ramener, à Montréal, cette fameuse Coupe Stanley que l’on attend impatiemment depuis bientôt 24 ans.

Crédit photo : NHL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s