L’importance de Paul Byron à Montréal

LAVAL

Une histoire digne de mention

Le parcours pour atteindre son rêve de jouer dans la Ligue nationale est différent pour tous les joueurs, mais celui de Paul Byron peut inspirer plusieurs jeunes à ne jamais abandonner leur souhait d’évoluer dans la plus grande ligue au monde. L’Ontarien en a fait des efforts pour se rendre là où il est rendu aujourd’hui, lui qui a originalement été un choix de sixième ronde, 179e au total, des Sabres de Buffalo lors du repêchage de 2007. Avec ce choix, presque personne ne s’attendait à ce qu’il puisse se tailler une place régulière au sein d’une formation du circuit Bettman. Sa carrière dans la grande ligue a pris une tournure différente alors qu’il faisait partie de la fameuse transaction qui envoie Robyn Rogehr à Buffalo, en provenance de Calgary. Son passage en Alberta a donné la chance à ce petit joueur de prouver à ses détracteurs que sa petite taille n’allait pas le stopper dans son but d’évoluer avec le grand club. En effet, Paul Byron aura été un joueur honnête avec sa formation durant ses quatres saisons là-bas jusqu’au jour où il a été placé au ballotage en que début un autre chapitre dans sa carrière, celui d’enfiler le fameux chandail des Canadiens de Montréal, lorsqu’il fut réclamé par Marc Bergevin.

Un nouveau chapitre dans sa carrière

Le directeur général n’aura pas hésité longtemps pour réclamer Paul Byron et ceci est grandement en partie grâce à l’ancien entraîneur des Flames de Calgary, Bob Hartley. En effet, ce dernier, bon ami de Marc Bergevin, n’avait que de bons mots à dire sur l’Ontarien et força la main du haut dirigeant des glorieux de lui donner raison. C’est un Paul Byron souriant qui s’amène à Montréal, malgré le fait que ce dernier est pratiquement un inconnu des fans de la Sainte-Flannelle. On parle de ce joueur comme étant une bombe sur la patinoire et c’est cet aspect de son jeu que l’on remarque au premier coup d’œil. Disputant du bon hockey dans les deux sens de la patinoire, il deviendra rapidement l’un des joueurs favoris de la foule, mais surtout de son entraîneur, Michel Therrien. Du côté des statistiques, l’athlète de 27 ans récoltera un total de 18 points et 62 rencontres, ce qui est loin d’être mauvais pour un joueur utilisé sur les deux derniers trios du club. Cette saison, « Le petit Paul » , tel que surnommé par les partisans, se voit offrir de plus grandes responsabilités et ce grâce à son rapport offensif en ce moitié de saison. En effet, l’Ontarien surprend depuis le début de celle-ci , lui qui totalise déjà à sa fiche un impressionnant total de 23 points en 39 parties, mais on peut noter qu’il a déjà enfiler 12 buts à son actif, ce qui représente son plus haut total dans la ligue nationale de hockey.

Que réserve le futur pour Byron?

Le rendement de Byron au sein de la formation est très apprécié par l’organisation au grand complet et on parle de lui comme un réel vol réalisé par Marc Bergevin la saison dernière. Il sera intéressant de voir ce qu’il pourra donner au club lors de la deuxième moitié de saison, lui qui est actuellement aux prises avec une blessure au haut du corps, suite à une violente mise en échec de Patrick Sharp des Stars de Dallas , mais on peut spéculer que cette blessure est une commotion cérébrale et le tiendra hors de la surface glacée pour encore quelques matchs. L’ancien joueur de la LHJMQ montre à ses détracteurs qu’il peut réussir n’importe lequel des défis qui lui seront donnés et ce dernier mérite amplement le succès qui lui arrive. Le rapide patineur est actuellement sous contrat avec la formation pour entre deux autres campagnes après celle-ci et compte bien être un élément clé pour réaliser le rêve de tous les partisans des glorieux , c’est-à-dire ramener la Coupe Stanley à Montréal après 24 ans d’absence.

Crédit photo : NHL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s