Mike Condon sur une excellente séquence

Le parcours de Mike Condon vers la LNH à été long et ardu. Mais des arrêts clés en cours de route lui ont permis d’atteindre les plus hauts sommets du monde du hockey.

Le gardien américain a commencé sa carrière avec l’université de Princeton et affichait, malgré sa fiche négative un pourcentage d’efficacité de plus de 923. Ce qui lui a valu un contrat avec l’organisation du Canadien de Montréal, en 2013. Après, avoir joué dans la East Cost League et dans la ligue américaine quelques saisons c’est à la fin du camp d’entraînement de l’année 2015 que Condon a vu ses efforts être récompensé en volant le poste de Dustin Tokaraki en tant qu’adjoint à Carey Price. Évidemment, on connaît tous la saison de misère qu’a vecu le Canadien l’an dernier surtout à cause des nombreuses blessures dont celle d’un des meilleurs gardiens au monde. Laissé souvent seul a lui-même Condon a quand même livré de bonnes performances du a son manque d’expérience avec une fiche de 21-25-6 et d’afficher une moyenne de 2.71 de buts accordés par match. Il a toujours fait de son mieux pour donner à presque chaque soir une chance de gagné à son équipe surtout pour un gardien recrue. Le premier juillet Marc Bergevin annonçait la signature du gardien Al Montoya ce qui était biensûr une mauvaise nouvelle pour le gardien Condon, comme prévue c’est à la fin du camp d’entraînement du Canadiens que l’équipe annonce sans surprise que Montoya serait l’adjoint a Carey Price pour la prochaine saison. Une décision comprenable surtout parce que l’ancien gardien des Panthers a beaucoup de vécue dans la LNH comparé a Condon.

Avec l’arrivée du gardien cubain la formation a mis Mike Condon au ballotage mais a été réclamé par les Penguins de Pittsburgh. Jouant aucun match et étant là comme adjoint à Marc-Andre Fleury. Dès, le retour du gardien vedette de Pittsburgh la formation échange Condon au Senateurs d’Ottawa contre un choix de 7e ronde au repêchage de 2017. En connaissant le fait que la femme du gardien numéro un des Senateurs, Craig Anderson, Condon a joué jusqu’à ce temps-ci de l’année 30 matchs et affiche 15 victoires, 9 défaites et 6 prolongations, ce qui permet à Ottawa de lutter pour une place en serie. L’expérience appris au sein du groupe de l’an passé avec Montréal est plus que bénéfique pour le gardien de 26 ans.

Il finit son contrat à la fin de la saison 2017, va t’il signé de nouveau avec les Sénateurs et réussir à voler le poste de #1 à Anderson?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s