Alexander Radulov à Montréal pour y rester?

LAVAL

Un match parfait

Le dossier Alexander Radulov sera le plus important pour Marc Bergevin durant l’entre-saison. L’affirmation suivante n’aurait pas été prononcée par beaucoup de partisans du tricolore qui étaient plutôt frileux à l’idée d’aller chercher l’énigmatique numéro 47. Son passé plutôt nébuleux avec les Prédateurs de Nashville inquiétait plusieurs observateurs de la Sainte-Flanelle. Par contre, nous pouvons maintenant affirmer que Bergevin a littéralement sortie un lapin de son chapeau en allant chercher ce joueur au talent énorme. Dès son premier match dans l’uniforme des Canadiens de Montréal, on a tout de suite été en mesure d’apprécier ce travailleur acharné. Parfois, certains joueurs ont de la misère à s’acclimater à une nouvelle ville, mais c’est loin d’être le cas pour Radulov qui connaissait déjà la province de Québec. Rappelons-le, il a joué un rôle de premier plan lors de son passage dans la ligue junior majeur du Québec avec les Remparts de Québec. L’adaptation aura donc été naturelle pour la famille Radulov et ceux-ci ont même tombé amoureux de la ville.

Un réel leader

La plus grande surprise concernant le joueur natif de la Russie a été de noter qu’il ne pouvait qu’être utile à l’équipe par son talent , mais également par son leadership au sein de la formation. En effet, le Russe mène par l’exemple autant sur la patinoire qu’à l’extérieure de celle-ci , ce qui est littéralement contradictoire avec sa réputation du passé. Son assurance sur la glace lui vaut actuellement une place de choix dans le coeur de nombreux partisans de la Sainte-Flanelle qui espèrent voir la sensation signer un nouveau contrat avec l’équipe.

Les négociations

Les négociations avec le clan du joueur ne seront pas de tout repos pour Marc Bergevin, car Alexander Radulov exigera assurément une augmentation financière, lui qui pourrait toucher entre 6,5 millions et 7 millions par saison au terme de la plus récente campagne. On parle d’une prolongation de contrat qui serait d’une durée de 4 saisons, ce qui est plutôt raisonnable selon les récents contrats attribués à des joueurs importants. Le clan Radulov pourra très facilement exiger ce prix, lui qui est fort d’une saison de 42 points en 55 matchs et celle-ci n’est même pas terminée. Personnellement, je crois que le CH ne peut se permettre de perdre le numéro 47 de ses rangs et que Marc Bergevin devra régler ce dossier le plus tôt possible pour pouvoir prévoir l’impact que ce contrat aura sur la masse salariale de l’équipe qui devra s’entendre également avec des joueurs d’impacts dont Alex Galchenyuk, Andrei Markov et Nathan Beaulieu durant la période estivale.

Credit photo: LNH.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s