Le Canadien, une équipe transformée?

Amélia McGuire

Les récents succès de la Sainte-Flannelle reposent certainement sur les différents changements apportés par Marc Bergevin depuis quelques semaines; l’arrivée de gros joueurs et le changement d’entraineur. Peut-on maintenant penser que notre équipe à tous les atouts afin de rêver aux grands honneurs?

En février dernier, l’organisation des Canadiens de Montréal annonçait l’embauche d’un nouvel entraineur, Claude Julien. Une semaine après s’avoir fait remercié par les Bruins, Julien était de retour pour un deuxième séjour à Montréal, cette fois-ci avec beaucoup plus d’expérience. Évidemment, plusieurs étaient à critiquer ce choix de relever de ses fonctions Michel Therrien, qui était en poste depuis 5 ans, mais tous se sont rapidement aperçu que ce changement fut fructueux. Dès le retour de la pause de 5 jours, les Habs n’ont pas donné de victoire à leur nouvel entraineur mais ils l’ont fait 3 jours plus tard lors d’une grande performance de Carey Price à New-York. Depuis ce temps, l’équipe connait une excellente fiche de plus de 7 victoires et 2 défaites avec plus de 16 buts marqués. Le Canadien réussit maintenant à rivaliser contre les meilleures équipes en battant les Blue-jackets 1-0, les Rangers 4-1 et Nashville 2-1.

IMG_7705

Le réveil de Carey Price

Nombreux critiquaient l’éthique de travail du gardien étoile du Canadien avant la pause de cinq jours, mais depuis le changement d’entraineur, Price fait des arrêts incroyables et permet à son équipe de gagner des matchs. Ce qui manquait au jeu de Price les dernières semaines avant le congédiement, avec une moyenne de but alloués de 1.31, un pourcentage d’efficacité de .952 et une fiche de 7 victoires et 2 défaites, il est clairement un des gardiens de l’heure dans la LNH. Il est une des raisons pourquoi le Canadien connait une si bonne séquence. Ses 31 victoires en 50 matchs le place au 6e rang des gardiens de la ligue, et n’oublions pas qu’il a joué beaucoup moins de parties que les différents gardiens qui le dépassent.

IMG_7706

Les ajouts importants de Bergevin

La date limite des transactions n’a pas fait arriver un marqueur naturel mais bien des gros joueurs, très bon défensivement et qui peuvent donner de grosses mises en échec, Andreas Martinsen, Steve Ott et Dwight King. Des ajouts qui aideront certainement la formation montréalaise a se rendre loin pendant le tournoi printanier. Avec du recul, les mouvements effectués par Bergevin sont fructueux, beaucoup de caractère et d’expérience ajouté à beaucoup de vitesse. Steve Ott, joueur qui nargue ses adversaires et qui est bon au cercle des mises en jeux. Andreas Martinsen joueur de 26 ans qui donne de grosses mises en échec et est facilement capable de jeter les gants. Ayant gagné la Coupe Stanley avec les Kings, Dwight King, homme peu rapide mais qui a énormément de caractère et d’expérience. De plus, le défenseur très fiable acquis Brandon Davidson en retour de David Desharnais. Sans oublié, Jordie Benn excellent défenseur mais évidemment sous-estimé à Dallas qui fait de l’excellent travail en infériorité numérique et qui a une bonne première passe.

IMG_7707

Les récentes victoires de Montréal vont-elles leur permettre de s’assurer une place dans leur division?

Crédit photo: Les Canadiens de Montréal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s