La coupe Stanley de retour après 24 ans d’absence?

Jean-Philippe Doucet

Une formation de séries éliminatoires

Il reste encore quelques rencontres à la saison 2016-2017 dans le plus grand circuit professionnel de hockey, la ligue nationale. Les Canadiens de Montréal se retrouvent au plus haut de la course au sein de sa division et qui sait si l’équipe pourrait faire un bon bout de chemin lors du parcours printanier. La formation dirigée par Claude Julien affiche un dossier de 40 victoires, 23 défaites et 8 revers en prolongation et ce rendement est bon pour le 8e rang du classement général de la ligue. Avec des résultats de la sorte, nous pouvons vraiment voir la Sainte-Flanelle causer certains dommages en séries éliminatoires. Pour arriver à franchir cette grande étape, les joueurs de premier plan comme Carey Price, Shea Weber , Max Pacioretty et Alex Galchenyuk devront s’illustrer afin de permettre aux partisans de la ville de Montréal de voir la coupe dans la ville, et ce pour une première fois depuis 1993. Rappelons-nous que par le passé, le classement final à la fin de la campagne ne veut pas absolument dire que nous pouvons déjà glorifier les premiers, car le style de jeu devient beaucoup plus robuste. Mais la grande question est de savoir si le CH est vraiment une formation qui est avantagée de ce genre de parties à disputer.

Analysons un peu la composition de l’équipe pour en décortiquer les points forts et les points faibles. Commençons tout d’abord par l’attaque montréalaise. Celle-ci n’est pas la plus efficace sur papier en comportant que trois grandes menaces offensives en Max Pacioretty, Alex Galchenyuk et Alexander Radulov. Par contre, le jeu sur la patinoire de certains autres hockeyeurs du groupe d’attaquants sera intéressant à analyser et c’est le cas de deux membres qui disputent leur première saison ici, soit Andrew Shaw et Dwight King. En effet, les deux ont évolué avec de grandes équipes qui se sont rendues jusqu’à la finale et qui l’ont même remportées. Selon moi, Andrew Shaw va en surprendre plusieurs lors du tournoi printanier et je ne serais pas surpris qu’il fasse ravaler les paroles de certains partisans qui affirment que son acquisition a été une grave erreur pour l’organisation. Analysons maintenant la défensive montréalais qui est l’une des puissances de la ligue, en certaines parties grâce au portier, Carey Price. Par contre, il peut compter sur de bons défenseurs comme Shea Weber et Andreï Markov.

La carte cachée de la brigade défensive de l’équipe est sans doute le nouveau membre de la formation , Jordie Benn. En effet, la nouvelle acquisition de Marc Bergevin excelle depuis qu’il évolue sous les couleurs de la Sainte-Flanelle. Pour terminer avec la position de gardien, que dire de plus que la présence d’un des meilleurs joueurs de la ligue, Carey Price. Le cerbère en est à une année critique et pourrait bien ramener la coupe Stanley à la ville de Montréal, dès cette saison.

Carey Price pourra-t-il ramener la coupe à Montréal?

À l’âge de 29 ans, Carey Price en est présentement à une nouvelle étape de sa carrière, celle de faire sa place au sein d’un groupe de prédilection, c’est-à-dire celui d’avoir mené les Canadiens de Montréal aux grands honneurs. Mais une grande question demeure encore à ce jour, Carey Price a-t-il tous les éléments pour faire un Patrick Roy de lui-même et de gagner des matchs cruciaux à lui seul en séries éliminatoires? Au niveau du talent brut, Carey Price est sans complexe envers les plus grands gardiens de l’histoire de la franchise et le fait d’ajouter une coupe Stanley à son palmarès pourrait le créditer du titre de meilleur gardien de l’histoire du club et qui sait si un jour son #31 sera retiré par l’organisation qui a fait de lui son choix de premier tour, cinquième au total lors de l’encan de 2005. Il sera intéressant de le voir performer lors des séries d’après-saison et je suis convaincu que le numéro 31 a tout ce qu’il faut pour réaliser le grand coup et ce dès cette saison.

Mes prédictions sur le dossier

Le directeur-général de la formation montréalaise , Marc Bergevin, aura lancé un message très clair en allant chercher Shea Weber, Andrew Shaw et Alexander Radulov , c’est-à-dire de gagner la coupe dès cette saison. Je crois vraiment que l’arrivée en poste de Claude Julien aura littéralement redonné vie à certains joueurs et que ce mouvement de la haute directeur sera bénéfique , si bien que contrairement à plusieurs partisans de l’équipe, je crois aux chances des Canadiens de Montréal de mettre la main sur un 25e trophée. Pour en arriver à un résultat de la sorte, les joueurs pourraient commencer leur parcours contre des équipes comme les Rangers de New York ou encore les Bruins de Boston. Dans le but de bien entamé le calendrier d’après-saison, les patineurs de la Sainte-Flanelle devront être disciplinés et devront s’assurer de respecter le plan de match de l’entraîneur.

En terminant, simplement vous rappeler que si vous avez des questions ou des commentaires sur mon article, vous pouvez me contacter pour m’en faire part que ce soit sur mon compte twitter ( @DoudouAnonyme ) ou encore par ma page facebook.

Crédit photo: NHL.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s