La fin de Marc Bergevin à MTL?

LAVAL- JEAN-PHILIPPE DOUCET

Une grande déception collective

Après la plus récente élimination de l’effectif actuel, plusieurs questions se posent à savoir si Marc Bergevin ne devrait pas être celui qui devrait quitter le navire montréalais. Après 5 ans à la barre de l’équipe, le directeur-général a fait de bons coups en allant chercher des joueurs comme Jeff Petry, Phillip Danault et Jordie Benn, mais ces mouvements peuvent-ils réellement faire du CH une équipe aspirante à la coupe Stanley?

Selon moi, la solution ne passe pas par ces joueurs et une analyse complète de la direction sera à faire au cours des prochaines semaines. Plusieurs joueurs seront également à blâmer pour les insuccès de l’équipe lors des séries éliminatoires, à commencer par Max Pacioretty et Alex Galchenyuk. Pouvons-nous réellement espérer se rendre loin lors du tournoi printanier avec une récolte de 0 but pour les deux joueurs qui sont les meilleurs à l’attaque? Poser la question, c’est y répondre. Il y a plusieurs autres déceptions, mais le hockey est un sport collectif, alors on gagne en équipe et on perd en équipe également.

Par contre, durant les séries 2017, on a pu voir certains joueurs dont Lehkonen, Radulov , Price et Weber se lever et tenter par tous les moyens de remporter la série, sans succès malheureusement pour eux. Chez les joueurs, la présente campagne se résume par un seul mot : ÉCHEC .

Des questions à se poser

Au lendemain de l’élimination du club, certains partisans se posent des questions à savoir s’il y aura du changement durant la saison estivale, mais seul Molson en a la réponse. C’est au propriétaire de la franchise de faire un constat de la saison et de savoir s’il veut continuer avec la philosophie de Marc Bergevin , qui rappelons-le, est encore sous contrat pour une période de cinq saisons. La destination que prend le CH à l’heure d’écrire ces lignes est directement lié au travail de Marc Bergevin et pouvons-nous dire que les partisans sont satisfaits par son travail?

L’objectif du directeur-général à son entrée dans l’organisation était de mettre la main sur les grands honneurs vers la fin de son mandat de cinq saisons, mais aujourd’hui, aucune coupe Stanley n’a été rajouté au compteur. Avec des résultats de la sorte, on peut simplement appuyer le fait que le plan de la haute direction de la Sainte-Flanelle a échoué. Le but premier de Bergevin au début de son mandat était d’aller chercher un vrai centre numéro 1. En date d’aujourd’hui, avons-nous enfin ce type de joueur à Montréal?

La réponse à cette question est non, malgré le fait que la direction a tenté de nous faire voir Alex Galchenyuk comme le futur premier centre de l’organisation, mais son jeu défensif et son pourcentage sur les mises au jeu nous démontre clairement que ce dernier n’est pas un joueur de centre, mais un ailier offensif de talent. Le développement d’Alex Galchenyuk inquiète certains partisans, mais le jeune a été placé à une position très délicate et tout ça est de la faute de Marc Bergevin qui n’aura jamais trouvé, en cinq saisons avec le club, le joueur de centre pouvant distribuer la rondelle à Galchenyuk et Pacioretty notamment.

L’heure des décisions

Que ce soit avec Marc Bergevin ou un autre directeur-général, plusieurs dossiers seront sur la table au cours des prochaines campagnes. En effet, de nombreux contrats viennent à échéance au cours de l’été 2017. À cet effet, des joueurs importants comme Andrei Markov, Alexander Radulov et Alex Galchenyuk doivent prolonger leur entente avec le tricolore. La tâche ne semble pas facile afin de garder les trois membres de l’organisation à Montréal, surtout avec les récents insuccès de l’équipe. Par contre, la question la plus importante est de savoir si l’équipe doit attribuer un énorme contrat à Carey Price, lui qui écoulera la dernière année de son contrat, lors de la saison 2017-2018. Si la réponse à cette question est non, le directeur-général du club devra tout faire pour réaliser le meilleur coup et peut-être aller chercher le fameux joueur de centre attendu depuis des lunes. Il sera intéressant de voir de quel côté la direction va aller, mais on n’écarte en aucun cas une reconstruction en ce moment.

Des remplaçants envisagés?

Si la décision est de congédier Bergevin, Monsieur Molson aura une liste intéressante de personnes qualifiées pour le poste de directeur-général. À cet effet, Julien Brisebois serait le premier candidat qui me vient en tête, lui qui est actuellement à l’emploi du Lightning de Tampa Bay, à titre de directeur-général adjoint. D’autres candidats sont intéressants, la liste est complétée tout d’abord par Dean Lombardi ou même Patrick Roy, qui sait?

954055-julien-brisebois-sa-cinquieme-saison.jpg

Si vous avez des questions par rapport à mon plus récent billet , n’hésitez pas à m’en faire part et je vous laisse sur ceci en vous disant un gros merci d’être fidèle au poste et de lire mes articles. Et malgré la fin de la présente campagne de la Sainte-Flanelle, je vais être là pour vous apporter du contenu que ce soit sur les Canadiens de Montréal ou encore sur les autres équipes de la ligue.

Crédit photos : La Gazette de Montréal et La Presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s