Où étaient-ils?

Par: Alexandre Doucet

C’est déjà la fin du championnat du monde de l’IIHF, tournoi qui aura vu brillé de nouveaux talents, mais surtout qui aura couronné l’équipe de la Fédération de Hockey de Suède qui a défait le Canada 3 à 2 en tir de barrage lors de la grande finale. Des joueurs comme les frères Nylander et Victor Rask ont propulsé cette équipe vers la victoire tout au long du tournoi. Henrik Lunqvist a finalement pu dire mission accomplie, lui qui a remporté sa première médaille d’or au championnat du monde.

De leur côté, l’équipe canadienne a pu compter sur les joueurs de talent comme Nathan Mackinnon, Ryan O’reilly et Claude Giroux, leur capitaine, pour ne nommer que ceux-là. L’attaque a bien fait, inscrivant 39 buts et dirigeant plus de 400 rondelles vers les filets adverses. C’est du côté défensif où le tout s’est gâté en allouant 15 buts, mais il faut faire attention, le Canada a affronté des équipes comme la Lettonie, la France, la Slovénie et la Biélorussie qui ne sont pas des puissances sur le plan international. Même la Slovaquie jouait avec un effectif réduit en raison des nombreux refus. Le Canada a donc vu ses gardiens concéder trois buts contre les Tchèques ainsi que les Suisses, les seuls réels adversaires coriaces affronté lors des rondes préliminaires. Les russes ont joué d’indiscipline et les Allemands n’étaient tout simplement pas de taille pour contrer les puissants attaquants canadiens.

La question qui demeure toujours dans ce genre d’évènement est : Et si?, Et si, Brent Burns et Logan Couture s’étaient présentés, que serait-il arrivé? Et si Price ou Crawford avait été le cerbère de l’équipe en final, les choses auraient-elle été différentes?

Encore une fois, c’est avec des effectifs réduits que les canadiens ont entamés ce tournoi. Plusieurs joueurs ont refusé l’invitation de l’équipe pour le tournoi. Pensons notamment aux joueurs des Sharks nommés plus tôt, mais rappelons-nous également que Jonathan Toews, Patrice Bergeron, Éric Staal ainsi que plusieurs défenseurs comme Duncan Keith, Brent Seabrook et Drew Doughty sont tous restés à la maison alors qu’ils étaient disponibles pour la durée quasi-complète du tournoi.

Le calendrier difficile de la dernière campagne n’aura sans doute pas aidé la cause de l’équipe canadienne puisque plusieurs joueurs avaient déjà près de cent matchs cette année. En raison de la coupe du monde, les matchs présaisons, la saison régulière et pour certains les séries éliminatoires de la coupe Stanley.

Où se trouvent le cœur quand on en a besoin?

Il y a présentement trente-sept gardiens canadiens dans la Ligue Nationale de Hockey, de ceux-là, on en compte dix-sept avec moins de cent matchs joués dans la ligue. Et pourtant parmi ces gardiens, deux d’entre eux étaient les portes-couleurs de l’équipe lors du championnat. Calvin Pickard (86 matchs) et Eric Comrie (1 match) étaient tous deux sur la liste des 23 joueurs retenus pour le tournoi. Pickard a même pu terminer en tant que premier gardien de l’équipe vu les questionnements qui restaient sur les performances de Chad Johnson.

De nombreux gardiens ont décliné l’invitation, les partisans de Montréal penseront surtout à Price, mais je ne pense pas qu’un père d’une fille d’un an devrait aller à l’évènement.

Des gardiens établis dans la ligue n’ont cependant aucune excuse pour refuser, autre que la fatigue. Des gardiens comme Devan Dubnyk, Jake Allen, Martin Jones ou même encore Cam Talbot auraient pu porter le chandail à feuille d’érable.

Le problème est ailleurs, les joueurs n’ont aucun incitatif à aller à cette compétition. Ils ne reçoivent pas vraiment de montant d’argent significatif et le risque de blessure est à considérer pour ces joueurs. Ils ne veulent pas mettre en péril leur salaire de plusieurs millions de dollars simplement pour défendre les couleurs de leur pays. Le cœur n’y est plus et s’est souvent le portefeuille qui parle à la place du cœur.

De qui s’inspirer?

Malgré tout ce que l’on peut reprocher au hockey en Russie et à la KHL, on doit tout de même apprécier le fait que les joueurs refusent rarement l’invitation lorsque vient le temps de représenter le pays. Certes, ils privilégient souvent les joueurs évoluant dans la KHL au détriment de ceux en NHL, mais lorsque ces derniers sont invités par leur fédération leur réponse est bien souvent positive.

Et vous, qu’avez-vous pensé de la formation qu’a présenté le Canada lors de ce championnat ?

Crédit photo: CBC.ca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s