Maintenant on peut y croire!

Eloi Queenton

L’Impact de Montréal est sorti fort face au Toronto FC, la meilleure équipe de la MLS, au BMO Field, en marquant pas moins de 3 buts consécutifs dans les 24 premières minutes du match pour finalement l’emporter par la marque de 5 à 3. Ainsi, le club montréalais conserve une chance de participer aux séries d’après-saison

En plus des 3 précieux points, l’Impact a su se faire pardonner après son misérable revers de 3 à 2 subi aux mains du Minnesota United FC, la semaine dernière au Stade Saputo. On peut donc dire que les joueurs ont compris le message du président Joey Saputo qui avait posé de nombreuses critiques envers son club plutôt cette semaine.

Un doublé pour Nacho!

À la 10e minute, l’argentin appliqua une pression haute et bloqua le dégagement du gardien adverse, Alex Bono et le ballon se retrouva au fond du filet. Seulement deux minutes plus tard, Marco Donadel tira une frappe de loin parfaite pour faire 2 à 0 en faveur du onze montréalais. À la 24e minute, Piatti compléta son doublé avec un crochet dans la surface suivi d’un tir, un but typique auquel Nacho nous a habitués durant les trois dernières saisons.

Inquiétude

Toronto montra signe de vie en fin de première demie. Deian Boldor qui revenait de sa suspension d’une rencontre pour son carton rouge il y a deux semaines, dévia le tir de Tossain Ricketts dans son propre filet. On sentit à ce moment l’Impact inquiet dans son territoire, souhaitant au plus vite la fin du premier engagement.

Vivement AJH!

En début de 2e demie, le Bombardier de Limoilou sut dissiper le stress qui s’installait du côté montréalais, en interceptant une passe du défenseur Beithashour vers le but adverse pour ainsi donner une avance confortable de 3 buts aux siens. Il en rajoute 4 minutes plus tard, en acceptant la passe de Blerim Dzemaili ce qui lui permet de se retrouver seul devant le cerbère torontois. Il ne manqua pas pareil occasion d’enfiler son 9e de la saison, devenant ainsi seul le deuxième buteur de l’Impact. Ricketts rendit les choses plus serrées en fin de match, marquant à la 77e et à la 79e minute.

L’Impact  profite de ses chances

Le onze montréalais a fait preuve d’opportunisme en marquant 5 fois sur ses 5 tirs cadrés au cours de la rencontre et n’avoir obtenu une possession de ballon d’environ 35%. C’est tout à fait normal vu la formation défensive que Mauro Biello  a présenté pour cette rencontre. Jouer à 5 défenseurs est peu orthodoxe pour l’Impact, mais on peut dire que cette stratégie a souri face à une formation torontoise un peu désorganisée, sans leurs généraux à l’attaque Jozy Altidore et Sebastian Giovinco.

Lueur d’espoir

Cette victoire permet à l’Impact de revenir à trois points des Reds Bulls de New York et du sixième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires. Prochain match crucial, toujours à l’extérieur, face à l’attaque destructrice du Atlanta United FC.  En cette fin de saison, il s’agit d’un gros match de 6 points que l’Impact se doit de remporter pour garder espoir aux séries éliminatoires.

Crédit photo: TorontoFC.ca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s