Victor Mete : Si près du but!

Jean-Philippe Doucet

Qui pouvait prédire qu’en ce 28 septembre nous parlerions encore du jeune défenseur de 19 ans, Victor Mete? Ce dernier est vraiment la révélation du camp d’entraînement de l’équipe qui se termine dans moins d’une semaine. La question qui demeure sur toutes les lèvres : Débutera-t-il la saison à Montréal, si oui pour combien de temps?

Pour certains partisans de la Sainte-Flanelle , ce jeune défenseur de petite taille n’était qu’un simple inconnu en arrivant au camp d’entraînement et maintenant il est le candidat numéro un pour évoluer avec le talentueux Shea Weber.

Choix de quatrième ronde par l’organisation montréalaise, 100e au total, l’Ontarien a déjà prouvé par le passé qu’il pouvait avoir sa part de succès, que ce soit offensivement ou défensivement. En effet, ce produit des Knights de London dans la ligue junior majeur de l’Ontario a récolté sa part de points avec son équipe junior et a d’ailleurs été un membre important de la formation au cours des dernières années.

Victor Mete est donc arrivé au camp avec la simple intention de venir jouer dans la tête des autres défenseurs pour pouvoir espérer percer la formation de Claude Julien. Ce dernier donne toutes les chances possibles à son jeune protégé pour qu’il réussisse à se tailler un poste au sein de sa brigade défensive et pour le moment, le jeune homme répond parfaitement aux attentes.

Accompagné par un vétéran comme Shea Weber, le numéro 53 des Canadiens de Montréal peut aisément jouer son style de jeu qui ressemble beaucoup à celui de Torey Krug. Il est important de noter que malgré sa petite taille, Mete a toujours été un défenseur qui a eu le potentiel de devenir un arrière de la ligue nationale. Si ce dernier avait été un défenseur de plus grande stature, il aurait été, selon l’avis de quelques recruteurs professionnels, un joueur sélectionné dans les deux premières rondes en 2016.

IMG_6715

En Victor Mete, les Glorieux ont trouvé un défenseur qui peut animer l’attaque avec une bonne première passe, ainsi qu’un coup de patin digne de la grande ligue. Du côté du groupe d’entraîneurs, on admire également sa prise de précision rapide, ainsi que son calme olympien lorsque l’Ontarien est en possession de la rondelle.

Par contre, on pourrait prétendre que sa grandeur pourrait lui jouer des tours et faire en sorte que la formation montréalaise le retranche de son camp, mais compte-tenu que le pilote des Canadiens était un des plus grands admirateurs de Torey Krug lorsque Julien était son entraîneur à l’époque, cela pourrait jouer en faveur du jeune homme de 19 ans.

En définitive, nous devrons attendre encore quelques jours afin d’en connaître plus sur l’avenir de Mete à Montréal, mais avec un rendement plutôt ordinaire de l’équipe dans les matchs de pré-saison, il faudrait vraiment que la recrue joue de mauvaises rencontres pour qu’on le retranche de l’équipe.

Pour ma part, le jeune en a assez fait pour mériter sa place au sein de l’équipe et je le verrais très bien commencer la saison à la gauche de Shea Weber. Cependant, comme nous le savons tous, les décisions hockey reviennent à l’organisation des Canadiens de Montréal et la direction prendra la décision la plus logique pour la carrière de son jeune protégé.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s